L'organisation d’événements écoresponsables ne cesse de croître en popularité. Que ce soit lors d’événements privés, publics ou familiaux, de plus en plus de gens souhaitent en réduire les répercussions négatives sur l’environnement.

Étant un organisme à but non lucratif, La Tablée des Chefs organise plusieurs événements bénéfices annuellement en optant pour des pratiques vertes. Dans cette publication, nous vous présentons les bonnes pratiques que nous tentons d’adopter lors de nos propres événements. Offrant un service de récupération alimentaire qui permet de réduire le gaspillage, nous misons sur la gestion des matières résiduelles comestibles.

Vue d’ensemble des bonnes pratiques
Selon la norme du Bureau de normalisation du Québec en gestion responsable d’événements (9700-253), qui sert de cadre de référence pour un programme de certification volontaire, il y a cinq critères à prendre en compte lors de l'organisation d'un événement écoresponsable. Même si l’on ne souhaite pas obtenir une certification, cette norme est un bel outil de référence qui permet de connaître les différents comportements à adopter pour réduire au maximum notre empreinte écologique.

1- Sélection des fournisseurs;

2- Gestion du matériel, des sources d’énergie et de l’eau;

3- Gestion des matières résiduelles;

4- Sélection des moyens de transport;

5- Sélection de l’alimentation (équitable, sans OGM, pêche durable)

Francis Fraioli

Gestion des surplus alimentaires
La gestion des matières résiduelles est un enjeu environnemental majeur. L’approche des 3RV (réduction à la source, réemploi, recyclage et valorisation) permet de minimiser l’impact négatif qu’ont les matières résiduelles sur notre écosystème. En terme de nourriture, il est possible de suivre l’approche des 3RV pour bien s’organiser.

Réduction à la source
La meilleure façon de réduire la quantité de matières résiduelles comestibles que nous générons est de minimiser les chances qu’il y ait des restants de nourriture. Il est possible de le faire en planifiant au maximum les repas et en tenant un inventaire strict des aliments que nous utiliserons. Un entreposage adéquat est également primordial.

Recyclage et valorisation
Même les plus organisés peuvent se retrouver avec des surplus de nourriture. Il y a des imprévus qui font en sorte que trop de repas ont été cuisinés ou trop d’aliments ont été achetés, ce qui fait qu’il est difficile de tout consommer avant la date de péremption. Lorsque ça se produit, il est possible de valoriser les surplus alimentaires en les donnant à des organismes communautaires. De cette façon, en plus de réduire le gaspillage, des gens souffrant d'insécurité alimentaire peuvent bénéficier de repas nutritifs et de qualité.

La Tablée des Chefs offre le Service de récupération alimentaire qui sert d’agent de liaison entre les donateurs de surplus alimentaires et les organismes communautaires. L’organisme prend en charge toute la logistique reliée à la récupération alimentaire ce qui permet aux donateurs de le faire facilement et de façon sécuritaire.

Réemploi
Lorsque vous avez des excédents alimentaires, il est possible de les réutiliser. Que ce soit en apprêtant des fruits et légumes défraîchis ou en transformant des restants du souper en lunch pour le lendemain, en faisant preuve de créativité et en s’éduquant culinairement, il est facile de minimiser au maximum le gaspillage. Avec le programme de formation Les Brigades Culinaires, La Tablée des Chefs développe l’éducation culinaire des jeunes afin qu’ils soient autonomes en cuisine.

À travers les 24 ateliers qui sont offerts durant l’année aux adolescents participants, l’accent est mis sur la sensibilisation au gaspillage alimentaire. Des outils concrets – comme la recette qui suit –permettent aux jeunes de cuisiner les surplus alimentaires pour les transformer en délicieux repas! Faites comme la relève et récupérez de façon originale et savoureuse les aliments restants de votre frigo avec ce «touski» à saveur sociale qui répond à une pratique écoresponsable!

Risotto touski
Chef François Desroches
Pour 4 personnes
Temps de préparation et cuisson: 40 minutes

Ingrédients
3 c. à soupe (45 ml) d'huile d'olive
1 oignon, haché
Sel et poivre du moulin, au goût
2 gousses d’ail, hachées
1 1/2 t. (375 ml) de riz brun
2 branches de thym
4 ½ t. (1,125 L) de bouillon de poulet
2 t. (250 ml) de légumes défraîchis de votre frigo, coupés en morceaux
1 t. (250 ml) de parmesan râpé ou autre fromage fort
Zeste d’un citron
2 t. (500 ml ou 35 g) de roquette
Fines herbes au goût

Dans une grande casserole, chauffer l'huile et y faire suer l’oignon.

Ajouter le riz brun, l’ail et le thym. Bien remuer et poursuivre la cuisson encore 2 minutes.

Ajouter environ 1 tasse (250 ml) de bouillon de poulet chaud. Remuer jusqu’à ce que le bouillon soit tout absorbé.

Répéter l’étape 3 en remuant souvent.

Après 10 minutes de cuisson, ajouter les légumes défraîchis de votre frigo. Continuer la cuisson jusqu’à ce que le riz soit tendre.

À la dernière minute, ajouter le parmesan, le zeste de citron, la roquette, les fines herbes de votre choix (ciboulette, persil, etc.) et bien mélanger jusqu’à ce que le fromage soit fondu. Rectifier l’assaisonnement au besoin.

*Truc de chef: ajoutez votre protéine préférée! Le risotto est excellent avec des fruits de mer, du poulet ou tout autre restant de viande dans votre frigo.

À propos de La Tablée des Chefs
La Tablée des chefs est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de nourrir les personnes dans le besoin et de développer l’éducation culinaire des jeunes. C’est également le moteur d’implication sociale des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec. Par l’entremise de ses corvées alimentaires et de son service de récupération alimentaire, La Tablée des Chefs redistribue annuellement plus de 498 000 portions de nourriture aux gens de le besoin. D’autre part, l’organisme offre des programmes de formation culinaire basés sur des techniques de base en cuisine et des principes de saine alimentation; Les Ateliers du Frère Toc sont offerts dans tous les Centres jeunesse au Québec afin de développer l’autonomie alimentaire des jeunes lors de leur envolée à 18 ans et le programme Les Brigades Culinaires est offert dans 60 écoles secondaires, à 1200 jeunes, en parascolaire, dans 14 régions à travers le Québec.
> À lire également...

Vous aimez l'art et la culture?

Tenez-vous informé avec notre infolettre.

J’aimerais recevoir l’infolettre du Centre Phi, qui comprend à la fois des nouvelles et des offres promotionnelles. Et je considère être pleinement avisé que je peux, à tout moment et en un seul clic, décider de ne plus la recevoir.