Cet article est une réflexion liée à notre deuxième 5 @ Tech, qui a pour thème Reconnaissance de mouvements du corps: l’humain au cœur du récit.

La réalité virtuelle a toujours été considérée comme un médium qui crée un effet de présence accru grâce à son caractère immersif. Plusieurs experts du domaine ont aussi très tôt qualifié celle-ci de médium par excellence pour créer une relation d’empathie. Aujourd’hui, les avancées rapides de cette technologie permettent de capter de manière encore plus efficace et complexe les mouvements du corps de l’utilisateur, intégrant ceux-ci profondément et intensément au cœur du récit, que ce soit par l’entremise de la réalité augmentée, de la réalité mixte ou d'une réalité virtuelle enrichie par d'autres technologies, haptiques par exemple.

Croître du semis à la maturité: un arbre au cœur du récit

Tree (2017) est une œuvre de réalité virtuelle enrichie par des technologies haptiques et olfactives, créant une expérience immersive multisensorielle. L’utilisateur y incarne la vie d’un arbre Kapok de l’Amazonie péruvienne, à partir du semis, et pour toute sa croissance, jusqu’à sa maturité, alors que les bras se transforment en branches et que le corps devient le tronc grandissant. Le plancher et le sac à dos haptiques font vibrer son corps, plusieurs riches odeurs de la forêt tropicale emplissent ses poumons, le vent caresse son visage et l’ambiance sonore est sophistiquée et évocatrice. La force de Tree consiste à offrir à notre corps d’expérimenter un mouvement fondateur, élémentaire et universel: nous devenons un conduit vibratoire reliant la terre et le ciel. Nos pieds enracinés au sol nous procurent un fort sentiment d’ancrage et nos bras s’étirant vers le haut, une exaltation de liberté et de croissance. À cet effet, on a qu’à penser à l’aspect spirituel de Vriksha-asana, la posture de l’arbre en yoga, où celui qui la pratique joint ses paumes et lève ses bras vers le ciel, tout en se tenant en équilibre, une jambe ancrée au sol, l’autre pliée. D’ailleurs, les créateurs de Tree nous informent que l’arbre Kapok, une espèce indigène de Madre de Dios au Pérou, possède une signification spirituelle pour plusieurs communautés autochtones de la région.

Si la réalité virtuelle est un médium au fort potentiel d’empathie, avec Tree le degré de communion entre le «spectateur» et la réalité représentée est tout particulièrement intime et puissant. Et c’est justement parce que nous ressentons un si fort sentiment d’enracinement, de croissance et de liberté lors de la première partie de l’expérience que la suite, impliquant les conséquences de l’action des êtres humains sur la nature, est si poignante et émotive.

Plonger dans notre corps et dans l’espace: un astronaute au cœur du récit

Home: Immersive Spacewalk Experience (2016) est une œuvre de réalité virtuelle qui nous permet d’expérimenter une sortie dans l’espace alors que nous enfilons une combinaison d’astronaute et avons pour mission de réparer une portion de l'équipement de nos installations spatiales. Au cours de ce périple, nous devrons faire face à une situation d’urgence qui affectera le cours de notre manœuvre. Bien assis dans un fauteuil à feedback haptique, afin de simuler l’effet de l’absence de gravité sur nos corps, et manettes en mains, nos mouvements de bras sont captés et complètement intégrés dans l’histoire. La technologie mesure également notre rythme cardiaque et respiratoire, et nous retransmet l'information afin que nous en ayons toujours conscience. Les sons ambiants et la voix de notre collègue astronaute parviennent à nos oreilles assourdis, simulant l’effet du casque.

L’œuvre nous oblige à une proximité avec l’intérieur de notre corps. Nous pouvons alors nous demander: cette plongée profonde vers nos vaisseaux et organes internes, au-delà de notre peau, comment la vivons-nous? Sommes-nous à l’aise ou non avec cette expérience? Entraîne-t-elle un sentiment de claustrophobie ou plutôt une forte sensation de connexion avec nous-même?

Home nous offre aussi un mouvement d’expansion vers l’immensément vaste de l’espace. Au moment où notre corps sort de la capsule, il s’ouvre à une soudaine immensité vertigineuse, nous y plongeons et y flottons, attachés uniquement par des sangles. Home nous permet donc d’explorer l’infini de l’espace, tout en nous offrant une expérience très intérieure. Comment négocions-nous ce mouvement intense entre une intime «intériorité» et une très large «expansion»? Perte de contrôle? Liberté? Anxiété? Sensation de vertige, de dérive ou de connexion spirituelle avec la terre?

Il n’est pas nouveau que le cinéma et le théâtre cherchent à développer une conscience sociale critique et à enseigner par l’entremise d’une expérience forte du corps, d’abord, pour ensuite aller toucher l’intellect. Toutefois, aujourd’hui, les nouvelles technologies immersives semblent réussir à pousser cette expérience toujours plus loin. Tree a des visées de conscientisation aux problématiques environnementales: c’est un projet associé à la Rainforest Alliance, une association à but non lucratif qui a pour mission de protéger les zones à risque en Amazonie. Home a des visées pédagogiques: inspirée de réels programmes d’entraînement de la NASA et de l’ESA, elle a pour objectif de stimuler une nouvelle génération de scientifiques et d’explorateurs de l’espace. Que pensez-vous du potentiel pédagogique de la réalité virtuelle, qui nous fait passer par une expérience somatique forte pour éventuellement transformer nos perspectives et consciences ? Comment en imaginez-vous le futur?

Par Marie-Hélène Lemaire (DHC/ART Éducation)
Photos: Jean-Sébastien Dénommé (
Tree) + Martine Lavoie (Home: Immersive Spacewalk Experience

Les idées explorées dans cet article seront discutées lors de notre prochain 5 @ Tech, le 10 octobre. Cette discussion en marge de l'exposition Mondes oniriques aura pour thème Reconnaissance de mouvements du corps: l'humain au cœur du récit.

About Centre Phi
The Phi Centre is a versatile space with venues that adapt to accommodate the event at hand: launches, conferences, seminars, screenings, exhibitions, concerts, performances, interactive installations. It has creative studios and production suites equipped with the latest technology for all artistic needs. It’s a multifunctional centre where art can express itself in its various forms. It’s a space where people can exchange, learn, discover, launch, shoot, record, and more.
> You might also like...

Do you love arts and culture?

Stay in the know with our newsletter.

I am interested in receiving the Phi Centre newsletter which may include news, updates and promotional offers. I understand that with just one click, I can unsubscribe at any time.