La danseuse

Du 3 au 13 novembre, le Festival CINEMANIA tiendra sa 22e édition sous les auspices les plus prometteurs. Évoluant en marge du mouvement dominant, le cinéma francophone d’avant-garde continue de se forger une identité distinctive et vient souffler un vent de créativité sur la programmation de ce rendez-vous annuel. La preuve en cinq œuvres.

1- Nocturama
En collaboration avec le Centre Phi, le Festival CINEMANIA déroule le tapis rouge pour la grande première québécoise du thriller dramatique Nocturama. Tourné bien avant la vague d’attentats terroristes survenus en France, ce film coup de poing de Bertrand Bonello raconte la préparation et l’exécution d’attentats par un groupe d’étudiants idéalistes et désabusés. Alors que la capitale sombre dans le chaos, les jeunes multiplient les bombardements au nom d'un anticapitalisme féroce. Une distribution de talent, un sujet sensible qui ravive des blessures encore vives, des images symboliques ancrées dans une réalité dérangeante… Nocturama a le mérite d’aller au bout de sa proposition et de brosser un portrait sans demi-mesure d’une insurrection toujours plus radicale et violente.

Au Cinéma Impérial, le 4 novembre à 20h15

2- Réparer les vivants
Trois surfeurs. Une mer déchaînée. Un accident tragique. Mettant en vedette Anne Dorval, Réparer les vivants trace une aventure métaphysique à la fois intime et universelle. La réalisatrice Katell Quillévéré alterne avec brio les tensions extrêmes et les pauses méditatives. Au premier plan de son récit se trouve le cœur qui, au-delà de sa fonction organique, demeure le quartier général de l’affect et de l’amour. Rarement aura-t-on vu un film d’une telle splendeur portant sur un thème aussi personnel que le don d’organe.

Au Cinéma Impérial, le 4 novembre à 18h et le 13 novembre à 15h

3- La danseuse
Artiste iconoclaste et pionnière de la danse moderne américaine, Loïe Fuller a connu une destinée à la fois belle et tragique, une histoire bouleversante que la réalisatrice Stéphanie Di Giusto a choisi de porter sur grand écran. Dans ce premier film, elle esquisse un magnifique plaidoyer pour la liberté de création et présente un univers poétique fait de chorégraphies et de musiques envoûtantes. La troublante Soko rend parfaitement le tempérament fort et magnétique de la danseuse légendaire. Dans le rôle de la rayonnante Isadora Duncan, Lily-Rose Depp offre une prestation lumineuse, pleine de grâce et de sensualité. Deux talents de la nouvelle génération qui traceront certainement leur voie vers les grandes étoiles du cinéma.

Au Cinéma Impérial, le 6 novembre à 20h15 et le 9 novembre à 20h45

4- Keeper
À fleur de peau, le premier long métrage de Guillaume Senez explore les montagnes russes émotives de deux adolescents de quinze ans qui voient leur amour insouciant mis à rude épreuve par une grossesse inattendue. Naviguant sans cesse entre force et fragilité, Keeper touche par ses dialogues jamais ampoulés, par son approche authentique qui ne tolère aucune enjolivure, aucune dramatisation. La puissance de cette œuvre repose néanmoins sur le talent exceptionnel de sa jeune distribution. D’un côté, Kacey Mottet Klein qui se dresse en héros paradoxal, toujours sur le point de vaciller entre hésitation et obstination, entre désespoir et optimisme naïf. De l’autre côté, Galatea Bellugi qui exprime une candeur désespérée et malmenée, toujours au bord de l’implosion. Un film violent et tendre qui évite habilement tous les clichés du genre.

Au Cinéma Impérial, le 7 novembre à 14h

5- Rester vertical
Alain Guiraudie (L'inconnu du lac) nous revient avec un film au récit anarchique, totalement affranchi des cadres narratifs courants. Véritable ovni du cinéma français, Rester vertical nous entraîne dans une ronde folle où l’absurde fait rire autant qu’il assombrit. Cette fresque aux scènes marquantes se dévoile à un rythme lent, presque lancinant. On se retrouve perdu, comme le personnage principal, dans ces limbes où le loup nous guette…

Au Cinéma du Parc, les 8 et 10 novembre à 19h

La programmation complète de CINEMANIA offre une sélection de 50 films qui explore la création francophone à travers toutes ses déclinaisons culturelles et géographiques.

Par Julie Champagne
Crédit photo: Wild Bunch, Pacific Northwest Pictures, TVA Films (couverture)

 

About Centre Phi
The Phi Centre is a versatile space with venues that adapt to accommodate the event at hand: launches, conferences, seminars, screenings, exhibitions, concerts, performances, interactive installations. It has creative studios and production suites equipped with the latest technology for all artistic needs. It’s a multifunctional centre where art can express itself in its various forms. It’s a space where people can exchange, learn, discover, launch, shoot, record, and more.
> You might also like...

Do you love arts and culture?

Stay in the know with our newsletter.

I am interested in receiving the Phi Centre newsletter which may include news, updates and promotional offers. I understand that with just one click, I can unsubscribe at any time.