Dawson City: Frozen Time, un documentaire de Bill Morrison, présente un habile montage de plus de 500 bobines de films muets découvertes par hasard en 1978 sous les ruines d’un bâtiment du début du XXe siècle à Dawson, au Yukon. Transcendant le cinéma, ces pellicules retracent différentes pages de l’histoire de ce coin reculé de l’Amérique.

1- La ruée vers l'or
Au tournant du XXe siècle, ils sont des milliers à s’aventurer vers le nord à la recherche du précieux métal. Ils traversent alors les rivières tumultueuses et gravissent les montagnes enneigées au péril de leur vie afin d’atteindre le Klondike. Chargée comme un mulet et munie d’équipement pour le moins rudimentaire, seule une fraction de ces chercheurs d’or trouvera l’eldorado.

2- Le chef Isaac et les Premières Nations
La région de Dawson City, longeant la rivière Klondike, est occupée par les Tr’ondëk Hwëch’in. Menés par le chef Isaac, ces Amérindiens sont délogés par les prospecteurs et relocalisés à Moosehide, en aval du fleuve Yukon. Dans la foulée de la ruée vers l’or, leurs zones de pêche et de chasse seront détruites.

3- Les minières
Les entreprises minières flairent la bonne affaire et remplacent rapidement les chercheurs d’or. Équipées d’énormes machines, elles dépouillent la terre de ses pépites et défigurent peu à peu le paysage de la région. Elles quitteront plus tard Dawson City, désertant un sol appauvri et des hommes reclus et oisifs.

4- Dawson City, ville du loisir
La ruée vers l’or contribue à l’essor socioéconomique de la ville de Dawson, dont la population augmente drastiquement. Une fois le filon d’or épuisé, divers lieux de divertissement ouvrent leurs portes. Casinos, saloons, salles de danse et cinémas se partagent les enseignes de la rue principale. C'est à cette même époque qu’est construite la piscine où seront plus tard entreposées les bobines de films retrouvées plus de cinquante ans plus tard.

5- Le cinéma muet
Le cinéma devient une fenêtre sur le monde pour les habitants de Dawson City. Isolés au nord du Canada, ils découvrent ainsi l’Afrique, l’Asie, le Moyen-Orient. L’ancienne capitale yukonnaise, située aux frontières de l’Alaska, était tout au bout de la chaîne de distribution du cinéma, accusant un retard de deux ou trois ans sur les autres villes canadiennes. Les distributeurs refusaient donc souvent de récupérer leurs bobines après les périodes de projection… ce qui explique la présence étrange de tous ces boîtiers de pellicules au Yukon.

6- Le massacre de Ludlow
En marge de la Première Guerre mondiale a lieu le massacre de Ludlow. Beaucoup plus au sud, au Colorado, des mineurs en grève et leurs familles sont attaqués par la Colorado National Guard et leurs confrères ripostent, brandissant à leur tour les armes. Ce bain de sang entraînera malgré tout une certaine amélioration des conditions de travail de ces employés des mines de charbon.

7- Le baseball
Les bobines relatent un autre épisode de l’histoire, plus léger celui-là: le scandale de la série mondiale de 1919. Des parieurs sportifs approchent des joueurs des White Sox de Chicago, opposés aux Reds de Cincinnati en finale. Plutôt corruptibles, les joueurs de baseball acceptent de fausser le jeu et contribuent ainsi à la défaite de leur équipe. Ils seront par la suite sévèrement punis en étant bannis de la ligue.

8- Les droits civiques
Un court extrait de film nous permet d’être témoins de la Silent Parade, une manifestation survenue en 1917. Protestant contre la violence qui sévit à leur égard, de nombreux Afro-Américains investissent les rues de New York, armés de pancartes et murés dans un silence des plus éloquents.

9- Le cinéma sonore
En 1931, les talkies font leur apparition à Dawson City. Comme les théâtres ne possèdent pas la technologie nécessaire à la projection du cinéma parlant, plusieurs films muets sont brûlés ou jetés dans la rivière, rapporte le Dawson Daily News, le journal local. Quelques cinémas s’adapteront au cinéma sonore, tandis que d’autres préféreront mettre la clé sous la porte.

10- Dawson, de capitale à simple ville
À travers l’histoire, Dawson City passe d’une poignée d’habitants à plus de 40 000 lors de la fameuse ruée vers l’or, pour ensuite stagner à quelques centaines. La capitale du Yukon cèdera plus tard sa place à Whitehorse, dont la situation est avantagée par la construction, en 1942, de la route de l’Alaska, une autoroute qui relie le Yukon, la Colombie-Britannique et le 49e État américain.

Par Elizabeh Pouliot
Crédit photo: Kino Lorber

Le documentaire Dawson City: Frozen Time est présenté en première montréalaise au Centre Phi, du 24 au 26 août.

About Centre Phi
The Phi Centre is a versatile space with venues that adapt to accommodate the event at hand: launches, conferences, seminars, screenings, exhibitions, concerts, performances, interactive installations. It has creative studios and production suites equipped with the latest technology for all artistic needs. It’s a multifunctional centre where art can express itself in its various forms. It’s a space where people can exchange, learn, discover, launch, shoot, record, and more.
> You might also like...

Do you love arts and culture?

Stay in the know with our newsletter.

I am interested in receiving the Phi Centre newsletter which may include news, updates and promotional offers. I understand that with just one click, I can unsubscribe at any time.