La nuit la plus folle de l’année voyage dans un passé futuriste — l’année 1967 — époque phare de l’Exposition universelle, symbole d’une effervescence unique dans notre histoire culturelle

Voici nos suggestions d'activités pour cette 14e édition de la Nuit blanche: un parcours, une nuit, huit clins d’œil à Expo 67.

Expoésie 1967-2017: Sauve ta poésie

17 h — On commence notre circuit avec une touche de poésie dans l'ambiance feutrée du Quai des Brumes. De retour pour une cinquième éditions, les Dix heures de Poésie offriront cette année de l’art poétique inspiré des années 60. Cet hommage en prose, poésie et spoken word sera rendu en français et en anglais par des passionnés des mots, dont Kim Thùy. Belle occasion de faire des découvertes, la soirée débutera, dès 16h, avec un concours de poésie, présenté en collaboration avec la revue Exit, qui publiera les œuvres gagnantes. (gratuit)

Ateliers créatifs: 1967, 2017, 2067



18h — On se laisse inspirer par le passé, le présent et le futur. En plus de vous donner accès à trois expositions, le Musée d’art contemporain vous invite à un atelier de création pour concevoir des pavillons rappelant ceux d’Expo 67 ou encore pour imaginer ceux d’une éventuelle exposition universelle! (gratuit)

Sur le chemin: On flâne parmi les œuvres technologiques, lumineuses et urbaines du parcours Illuminart, la grande nouveauté de cette édition. (gratuit)

Zoofest polaire à La Vitrine: et si on avait créé Expo 67 ?

19 h — Cap sur La Vitrine pour se réchauffer dans le hall du 2-22. Des humoristes de Zoofest sont de retour cette année pour vous faire rire en revisitant à leur manière l’année 1967. Il y aura un karaoké thématique, un espace de réalité virtuelle du Festival International du Film sur l’Art (FIFA), et plus encore! On en profite pour manger un morceau, car on nous promet également des découvertes culinaires. (gratuit)

Foire aux vinyles et soirée dansante 67

20 h — Ensuite, direction la Société des arts technologiques (SAT), qui, encore une fois cette année, s’impose comme l’un des musts de notre circuit. On nous a concocté un programme double aux accents rétro. À notre arrivée, on se réchauffe un peu avec une foire aux vinyles, destination de choix pour les collectionneurs en quête de découvertes et de classiques (gratuit). Quelques 33 tours plus tard, on grimpe au deuxième étage pour poursuivre la soirée dans la Satosphère, question de se dégourdir au son des platines de DJ Mini, Captain AZ!Z, Pocaille et autres beatmakers (5$).

La nuit qui fesse

21 h 30 — Vous avez aimé la série de projections du Festival du Film de Fesses qui a eu lieu chez nous l’an dernier? Sachez qu’à l’occasion de la Nuit blanche, la Cinémathèque québécoise se transforme en sulfureux cabaret pour clôturer la 35e édition des Rendez-vous du cinéma québécois. Au programme? Un maître de cérémonie irrévérencieux, de la musique sexy, des numéros croustillants et, bien sûr, des films des années 70 juste assez osés pour un public majeur et averti. (gratuit)

Sur le chemin: On file jusqu’au métro Bonaventure pour emprunter, à pied, les galeries souterraines où s’exposent les œuvres contemporaines d’Art Souterrain, puis on ressort métro Place-d’Armes.

Gothique Kitsch

22 h 30 – Un saut s’impose à DHC/ART pour les noctambules friands d’art contemporain. À l’aide de crayons 3D, et sous la supervision de l’artiste Karen Tam, on dessine un abri Tempo miniature pour le transformer en une sculpture gothique inspirée de l’exposition de Wim Delvoye, qu'on peut également visiter. (gratuit)

La Nuit Tribe

23 h — Le Centre Phi propose cette année un happening multidisciplinaire combinant performances musicales (avec, entre autres, ABAKOS, Mark Clennon et Tupi Collective), arts visuels (Pony) et réalité virtuelle. Vibrez sur des sons brésiliens ou future soul et prenez en plein les sens avec des visuels psychédéliques, une expérience olfactive unique, une installation ludique et colorée, un Jardin de réalité virtuelle, et un bar à popcorn. (gratuit)

Habitat Numerik

3h — Jusqu’à l’aube, les oiseaux de nuit pourront déployer leurs ailes au Livart, nouveau venu sur la scène artistique montréalaise situé dans un ancien presbytère magnifiquement transformé par les architectes de La SHED. Inspiré par l’évolution technologique des 50 dernières années, le centre d’art contemporain propose Habitat Numerik, un événement immersif combinant performances audiovisuelles et multidisciplinaires. (billets en prévente à 10$, 13$ à la porte)

Au-delà des activités mentionnées, il y a plus de 200 façons de célébrer la Nuit blanche! On vous souhaite une 14e édition rassembleuse, festive, diversifiée et, surtout, ouverte sur le monde!

Crédit photo: Benoit Rousseau (couverture) + Béatrice Flynn (Quai des Brumes) + Sébastien Roy (MAC, SAT) + Marin Blanc (Cinémathèque québécoise) + Souligna Koumphonphakdy (DHC/ART) + Jean-Sébastien Dénommé (Centre Phi) + Nick Dey (Livart)

About Centre Phi
The Phi Centre is a versatile space with venues that adapt to accommodate the event at hand: launches, conferences, seminars, screenings, exhibitions, concerts, performances, interactive installations. It has creative studios and production suites equipped with the latest technology for all artistic needs. It’s a multifunctional centre where art can express itself in its various forms. It’s a space where people can exchange, learn, discover, launch, shoot, record, and more.
> You might also like...

Do you love arts and culture?

Stay in the know with our newsletter.

I am interested in receiving the Phi Centre newsletter which may include news, updates and promotional offers. I understand that with just one click, I can unsubscribe at any time.