À l’image de sa comédie déjantée, le réalisateur Vincent Biron, qui signe ici son premier long métrage, nous raconte dix anecdotes et moments marquants entourant Prank.

1- Le courriel annonçant la sélection de Prank au festival international du film de Venise
«La Mostra de Venise, c’est un gros festival. Avant d’y soumettre le film, je l’avais envoyé partout. L’espoir y était encore, mais je me disais que ça se pouvait qu’il ne soit retenu nulle part, ce qui n’était pas plus grave que ça… Quand j’ai reçu ce courriel, j’ai pleuré de joie pendant deux jours! D’un coup, ça donnait non seulement une visibilité au film, mais ça impliquait aussi qu’il allait avoir une vie. C’est la plus belle chose qui puisse arriver quand tu fais de l’art.»

2- Pendant le tournage, le comédien Étienne Galloy s’est fait donner un vrai coup de poing
«Il y a une scène où le personnage d'Étienne Galloy se fait donner un coup de poing. De la façon dont j’avais découpé mon plan, le comédien n’avait pas besoin de frapper Étienne pour vrai. On a fait 10 prises, et à la dernière, il l’a littéralement cogné. Mon premier souci – et j’ai honte de l’avouer! – a été de vérifier si les broches d’Étienne étaient cassées! Si ça avait été le cas, tout le budget du film aurait passé en frais d’orthodontie. Heureusement, les broches ont tenu le coup... et Étienne aussi!» (rires)

3- Une demande particulière pour le réalisateur hongrois Béla Tarr
«Nous voulions utiliser un passage du film Le cheval de Turin dans Prank. Moi, je suis un fan de Béla Tarr, qui fait des longs métrages très lents, en noir et blanc. Mais dans Prank, les personnages qui regardent le film trouvent ça vraiment plate. Je me suis ainsi retrouvé dans la situation où je devais demander à ce cinéaste que j’admire – et qui est reconnu pour avoir un caractère «abrasif» – si je pouvais utiliser un extrait de son film dans ce contexte… Ça m’a pris quatre jours pour rédiger ma demande! Finalement, mon producteur m’a dit qu’il avait déjà réussi à libérer les droits pour cet extrait. Je n’avais donc pas besoin de lui envoyer ma lettre.»

4- Enregistrer l’Orchestre de Prague via Skype
«J’ai travaillé avec le compositeur québécois Peter Venne pour la musique du film. On s’est mis à délirer sur de la musique orchestrale. Et Peter a fait un arrangement avec des synthétiseurs, mais il manquait quelque chose... On a donc décidé de faire jouer un orchestre! Pour des raisons financières, on a opté pour l’Orchestre de Prague. C’était vraiment tripant d’être assis dans le studio de Peter tôt le matin et d’enregistrer, par le biais de Skype, un orchestre qui jouait pour Prank, et ce, à l’autre bout du monde. Ç’a été un moment fort en émotions.»

5- Dans l’avion pour Venise, l’équipe du film Maudite poutine s’est faite saluer, mais pas celle de Prank
«L’équipe de Maudite poutine de Karl Lemieux, film en sélection officielle dans un gros volet compétitif, était sur le même vol que nous. À l’atterrissage, le commandant de bord l’a saluée en lui souhaitant bonne chance. On a alors vu le producteur du film, Sylvain Corbeil, sprinter d’un bout à l’autre de l’avion pour aller leur dire de nous saluer aussi, l’équipe de Prank

6- Se faire arrêter par la police à La Mostra à cause d'un phallus de 20 pieds
«La difficulté en festival, c’est de se faire remarquer. La comédie déjantée qu’est Prank nous donnait l’opportunité d’être tannants. On a alors pensé que c’était une excellente idée de déployer, sur le site du festival, une immense bannière de 20 pieds représentant un phallus, clin d’œil à un gag dans le film. On a sous-estimé les mœurs italiennes, car on s’est fait arrêter promptement par la police qui nous l’a confisquée jusqu’au lendemain matin. Il a y sûrement plusieurs policiers qui ont profité de l’occasion pour prendre des photos aux côtés de notre bannière!»

7- La critique du Variety
«Ç’a été la première gifle, c’est là qu’on a réalisé que le film n’allait pas plaire à tout le monde. Jusque là, on avait eu que de bons échos. Mais je crois qu’il y a du bon à prendre dans tout; je me suis dit que j’aurai été critiqué, au moins une fois dans ma vie, dans le Variety!» (rires)

8- Le mégaparty au Festival du film international de Toronto, qui aurait fait rougir Miley Cyrus
«Après Venise, il y a eu le TIFF! Prank et Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau, deux films produits par Art & Essai, ont été projetés la même journée. Il y a eu l’habituel cocktail après la projection et, ma foi, ç’a été le party le plus épique de la Terre! C’était comme un clip de Miley Cyrus, tout le monde se frenchait!»

9- Le Prix du public au Festival du nouveau cinéma dans la catégorie du meilleur long métrage
«C’est un beau couronnement. Après l’Italie et Toronto, c’était au tour des spectateurs québécois de voir le film. Leur réaction au FNC m’a convaincu que le film marchait! La comédie passe surtout par le langage et la façon de dire les choses. Le Prix du public est venu confirmer cela.»

10- Les 485$ récoltés au box-office lors du premier week-end au Cinéma du Parc
«On a beaucoup travaillé le marketing viral pour faire connaître le film au-delà de ce que notre budget nous permettait. Finalement, on s’est retrouvés face à des chiffres qui traduisent la réalité suivante: les gens vont moins au cinéma, encore moins pour voir des films indépendants. Malgré tout, je garde le sourire. Et bonne nouvelle, le film sera disponible en VOD en février prochain.»

Propos recueillis par Sara Dufour 

Prank sera présenté au Centre Phi, le 5 décembre, en présence de l'équipe.

About Centre Phi
The Phi Centre is a versatile space with venues that adapt to accommodate the event at hand: launches, conferences, seminars, screenings, exhibitions, concerts, performances, interactive installations. It has creative studios and production suites equipped with the latest technology for all artistic needs. It’s a multifunctional centre where art can express itself in its various forms. It’s a space where people can exchange, learn, discover, launch, shoot, record, and more.

Do you love arts and culture?

Stay in the know with our newsletter.

I am interested in receiving the Phi Centre newsletter which may include news, updates and promotional offers. I understand that with just one click, I can unsubscribe at any time.