Colossal

Notre commissaire cinéma Danny Lennon réussit son pari de gâter les cinéphiles montréalais avec de nombreuses premières et primeurs durant le mois.

«Pour lancer le printemps, le mot d'ordre est diversité. Je suis vraiment très content d'avoir pu mettre la main sur plusieurs longs et courts métrages qui ont fait jaser dans tous les festivals, de Berlin à SXSW. Pour les cinéphiles, c'est une belle occasion de découvrir ces films tout nouveaux, tout chauds, dans une ambiance de première, ce qui ajoute au plaisir.»

Song to Song
«Malick dérange, c'est vrai, mais j'aime la vibe de ses films, j’aime me laisser porter là où il veut bien m'amener. Lui qui se déplace peu dans les festivals, il était à SXSW pour présenter Song to Song. Je pourrais vous raconter l'intrigue, mais avec Malick, tu veux le laisser te surprendre… te barouetter même. Il nous offre une suite de grands acteurs (Rooney Mara, Michael Fassbender, Natalie Portman et Ryan Gosling) et la superbe photographie d'Emmanuel Lubezki. Je ne veux pas vous en dire plus, oubliez le synopsis et les critiques, venez vous régaler.» Le film d'ouverture de SXSW 2017, signé Terrence Malick, vous sera présenté en avant-première montréalaise le 4 avril.

Colossal
«Côté avant-première, je vous propose aussi Colossal de Nacho Vigalondo, un cinéaste espagnol qui est également un ami de longue date. Après avoir signé plusieurs courts métrages à petit budget qui ont raflé de nombreux  prix, il s'est implanté à Hollywood. On aurait pu craindre qu'il perde son unicité. Il nous offre plutôt un gros plaisir coupable, un film dans lequel il maîtrise son affaire plus que jamais! Sans vouloir révéler le punch, disons qu'une femme (Anne Hathaway, étonnante!) découvre qu'elle est connectée à un alter ego, un Kaiju, qui est une sorte de Godzilla. C'est une idée de fou, par un auteur et réalisateur génial, qui a réussi à embarquer des têtes d'affiche hollywoodiennes dans son projet.» Les amateurs de science-fiction sont invités à venir s'éclater le 8 avril.

The Lost City of Z
«Aussi présenté en avant-première: The Lost City of Z de l'Américain James Gray, un cinéaste dont on ne parle pas assez! Ici, il est sur la coche, comme on dit. J'étais déjà un fan fini et je le suis encore plus. J'ai vu The Lost City of Z à Berlin. Je suis impressionné que Gray soit sorti ainsi de sa zone de confort avec ce film d'aventures mettant en vedette Charlie Hunnam (de la série télé Sons of Anarchy), Robert Pattinson et Sienna Miller. Brad Pitt devait jouer le rôle principal, mais il a dû se retirer du projet à cause d'un conflit d'horaire et il a tenu à produire le film.» Ce film biographique sur la vie de l’explorateur britannique Percy Fawcett est à l’affiche le 11 avril.

Donald Cried
«Un petit bijou de film indépendant du réalisateur Kris Avedisian, qui a entre autres été projeté à Tribeca et à SXSW l'an passé, et qui sera présenté en première montréalaise au Centre Phi. C'est l'histoire d'un homme qui retourne dans son village natal suite aux décès de sa grand-mère. Quand il perd son portefeuille, il doit se tourner vers son ami d'enfance, avec des résultats assez incroyables. Hilarant!

En plus, je vous offre un court métrage juste avant: Hot Winter de Jack Henry Robbins, le fils de Tim Robbins (qui est un des producteurs). Robbins a créé un montage sur VHS, en imaginant ce qui arriverait si on prenait de vieux films pornos des années 80 et qu'on coupait toutes les scènes osées pour garder seulement celles où les comédiens essaient… de jouer. C'est très, très drôle!» L'invitation est lancée! Une seule représentation, le 18 avril.

I, Daniel Blake
«J'ai vu I, Daniel Blake à Cannes, où il a remporté une Palme d'or très méritée en 2016. Je me rappellerai toujours de l'ambiance pendant la scène de la food bank (je ne vous en dis pas plus), une scène d'anthologie qui te broie le cœur, un moment d'émotion à l'état pur. On était tous sous le choc. Un de ces moments qui te fait dire "C'est pour ça que je regarde des films", et tu veux le vivre bien entouré, dans une salle de cinéma, point final. Les acteurs sont superbes, même les seconds rôles donnent dans la perfection. Ken Loach aura bientôt 80 ans, mais il demeure follement d’actualité. Il fait partie de ces quelques réalisateurs dont je ne manque aucun film et ici, il est au sommet de son art.» La Palme d'or 2016 est présentée le 20 avril, en avant-première montréalaise.

Propos recueillis par Lynne Faubert
Crédit photo: Métropole Films Distribution (couverture)

About Centre Phi
The Phi Centre is a versatile space with venues that adapt to accommodate the event at hand: launches, conferences, seminars, screenings, exhibitions, concerts, performances, interactive installations. It has creative studios and production suites equipped with the latest technology for all artistic needs. It’s a multifunctional centre where art can express itself in its various forms. It’s a space where people can exchange, learn, discover, launch, shoot, record, and more.
> You might also like...

Do you love arts and culture?

Stay in the know with our newsletter.

I am interested in receiving the Phi Centre newsletter which may include news, updates and promotional offers. I understand that with just one click, I can unsubscribe at any time.