Photo credit: The Avalanches

L'équipe du Centre Phi vous partage ses plus récentes découvertes, sa sélection de concerts immanquables ainsi qu'un échantillon de chansons en écoute sur repeat. Talents locaux, artistes internationaux de passage dans la métropole et autres incontournables à vous mettre sous la dent.

Les albums: nos valeurs sûres de la rentrée

A Weird Exits, par Thee Oh Sees
Faisant suite à Mutilator Defeated At Last, le nouvel opus de Thee Oh Sees nous plonge dans un bain psychédélique dont on ne veut plus ressortir. Pour un onzième album pondu en huit ans, garder le rythme d’une ou deux parutions par année aurait pu s’avérer un défi de taille. Qu’à cela ne tienne, John Dwyer et sa bande prouvent une fois de plus la pertinence de leur offre musicale, proposant des moments rocks abrasifs (Dead Man’s Gun) garnis d’incursions dans un krautrock donnant l’illusion d’improvisations juste assez désordonnées (Jjammed Entrance). Une évolution en crescendo pour cette formation qui vieillit drôlement bien.

Wildflower, par The Avalanches
Après un sommeil prolongé de seize ans, les rois de l’échantillonnage remettent le couvert avec Wildflower, une des parutions feel good de l’été que nous écouterons certainement jusqu’à la fin des beaux jours. Précisons-le, les attentes étaient titanesques pour ce deuxième album studio, dont la production avait été amorcée en 2005. Le résultat est euphorisant. Un voyage dans le temps où passé, présent et futur s’entrechoquent à travers une mer de samples tantôt hip-hop old school, tantôt disco-pop à la Bee Gees. Somme toute, une mise en scène réussie rassemblant pépites du passé et nouveaux bidouillages colorés, avec notamment la présence vocale de Danny Brown, Chaz Bundick (Toro Y Moi) et Biz Markie. Mention spéciale à la pièce Subways, deuxième simple de l’album, qui vient avec un vidéoclip parfaitement déjanté. Pas de doute, les retrouvailles sont bonnes.

Magnificent Fist, de Sean Nicholas Savage
La semaine dernière, un des musiciens les plus prolifiques de la scène indépendante montréalaise nous arrivait avec un album-surprise, paru en exclusivité sur la plateforme britannique Dazed and Confused. Enregistré à Glasgow et Berlin, Magnificent Fist renferme plusieurs titres qui nous emballent par leur beauté et leur simplicité. Délicat à souhait, Savage se dévoile de plus belle et se livre à une balade en terrains connus, en empruntant des chemins plus abrupts qu'à son habitude avec quelques envolées mémorables. En trame de fond, une série de vidéoclips aux inspirations DIY bonifiant chacune des pièces de l'œuvre. 

Les sorties: direction nord

C'est connu, qui dit week-end de la fête du Travail dit FME. C'est du 1er au 4 septembre que la magie du Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue opérera encore une fois, pour une 14e édition qui s'annonce sportive. Une partie de l'équipe du Centre Phi y sera pour surveiller les nouveaux venus de la scène locale et vous ramener les talents les plus dégourdis du moment. Sur notre radar? Avec pas d'casque, Aliocha, Laura Sauvage et Dear Criminals, pour ne nommer que ceux-là.

Puis il y a Montréal qui, encore une fois, débordera de frénésie durant les quelques jours du marathon musical qu'est POP Montréal, du 21 au 25 septembre prochains. C'est l'occasion de (re)voir certains emblèmes musicaux de la métropole tels Colin Stetson, She-Devils, TOPS, KROY et Jean-Michel Blais. Parmi les passages exceptionnels en ville, notons la présence de John Cale, membre fondateur du mythique groupe Velvet Underground, les Britanniques de Psychic TV et le spécialiste du synthétiseur Wally Badarou.

Également à ajouter au calendrier, en rafale: le DJ Kid Koala, le trio Band of Skulls, l'incroyable guitariste Rodriguez et la deuxième édition du festival Ancient Future avec notamment XXYYXX, Ryan Playground, Project Pablo et Robert Robert aux platines. Septembre sera chargé ou ne sera pas!

Les chansons: polyphonie en quatre temps

Avec ses quelques extraits parus au compte-goutte plus tôt cette année, Alexandra Savior s'impose lentement mais sûrement comme une des auteures-compositrices-interprètes à surveiller de près. Un secret bien gardé, qui sera certainement dévoilé au grand jour sous peu. En écoute: la bien rythmée Shades.

De son côté, la formation Massive Attack renchérit avec un vidéoclip transcendant mettant en scène Cate Blanchett, pour la voluptueuse pièce The Spoils. Des images belles et mystérieuses à la fois, magnifiées par la voix de Hope Sandoval.

Dans un autre registre, le duo torontois Crystal Castles poursuit sa transformation entamée sur III et s'en donne à cœur joie avec une électropop stroboscopique. Premier album depuis le départ de la chanteuse Alice Glass (remplacée par Edith Frances), Amnesty (I) ne laisse aucun fan indifférent, notamment avec la déchaînée Frail.

Pour sa part, Ólafur Arnalds nous transporte dans un tout autre monde. Accompagné par Nanna Bryndís Hilmarsdóttir, chanteuse de la formation Of Monsters and Men, le musicien nous offre Particles, pièce figurant sur Island Songs, une collection de sept titres enregistrés avec sept artistes islandais invités.

En bonus: Chilly Gonzales réinterprète Weezer

Le légendaire pianiste et compositeur Chilly Gonzales nous arrivait plus tôt cet été avec Music's cool, un nouveau podcast, qui, après quelques épisodes, surprend et ravit. Chaque semaine, Gonzales sélectionne une icône de la pop et décortique ses chansons ainsi que son langage musical. Après avoir examiné Daft Punk, le pianiste s'est penché sur Weezer, la formation américaine derrière les succès The Sweater Song et Beverly Hills. Comme une classe de maître disponible à tout moment.

About Laurianne Désormiers
She may be the baby of the team, but Laurianne has been working at the heart of the Phi Centre since the institution first opened in 2012. She describes herself as tall, ultra-curious and just a bit cheeky (but not mean). Her colleagues would agree, adding that she is also the team's young, connected and plugged-in "cool kid" (a title she more or less accepts); is afflicted with a severe case of FOMO; and equipped with a daunting critical mind. She's a fan of alternative music culture (she hosted a radio show on CISM for several years), independent film, and most of all, art–that which possesses the capacity to move and educate people while opening a window onto the world. As Content Manager, Laurianne brings her training in marketing and communications to the service of culture, through which she particularly enjoys contributing to the local and international exposure of artists.
> You might also like...

Do you love arts and culture?

Stay in the know with our newsletter.

I am interested in receiving the Phi Centre newsletter which may include news, updates and promotional offers. I understand that with just one click, I can unsubscribe at any time.