28nov.2015

Spectacle

Événement passé

+ WASIU avec Dear Lola et KD II Times + visuels par Jason Voltaire

Portes: 20h
Spectacle: 21h
16,25$ à l'avance, 21,25$ à la porte
Taxes et frais inclus

Admission générale

À 24 ans, l’artiste de studio et rappeur grivois Cakes Da Killa compte déjà trois compilations à son nom, toutes saluées par la critique. Son dernier album, Hunger Pangs, l’a établi comme «l’une des voix les plus intéressantes du hip hop», dixit The Needle Drop, et comme un rappeur féroce qui «semble sur le point de vous flanquer une claque au visage», dixit Stereogum. Véritable exploit, cette intensité a suscité l’éloge de Vice, de MTV et de The Fader. Le son unique de Cakes Da Killa est le résultat de diverses influences musicales et d’expériences cinématographiques et underground. Encensé pour ses paroles et son débit, qui lui ont valu d’être comparé à Lil Kim et à Foxy Brown, Cakes a offert des concerts en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et en Australie, tout en faisant voler en éclats les idées préconçues quant à ce qu’il faut pour être un parolier respecté. Se vantant (à juste titre) de pouvoir «cracher cette merde pour souligner l’hypocrisie des homophobes», il continue à confirmer son talent à cet égard sur chaque nouvel album.

Assurant la première partie, WASIU est l’un des nouveaux venus les plus en vue au Canada. Enfant de parents divorcés — un Nigérian musulman et une Haïtienne chrétienne protestante — l’artiste de 24 ans a été déchiré entre deux mondes, considéré par les deux communautés comme un impur et un «bâtard». Il a à son actif une collaboration avec Kaytranada et il prépare un premier album.

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires