29oct.19janv.

Film

Narrations dystopiques en réalité virtuelle contemporaine

Heures de représentation:
Du mardi au jeudi et dimanche: à toutes les heures, de 13h à 18h
Le vendredi et samedi: à toutes les heures, de 13h à 20h

*Vendredi le 13 décembre, le dernier départ aura lieu à 18h.

Billets:
Régulier: 16,50$ (13,50$ les mardis)
Aînés et étudiants: 13,50$
Groupes de dix personnes et plus: 12,50$ (forfaits scolaires disponibles)
Taxes et frais inclus

Où: Sous-sol

*Prenez note que l'accès au Cinéma VR est strictement réservé aux personnes de 13 ans et plus.

Venez prendre part à la Journée portes ouvertes au Centre Phi, le mercredi 18 décembre prochain. Vous pourrez assister gratuitement aux représentations sous la formule du premier arrivé, premier servi.

Cet automne, le Cinéma VR présente Épanchements intérieurs, quatre courts métrages en réalité virtuelle en parallèle à l’exposition automnale Cadavre exquis. Réalisées par les artistes contemporains Anish Kapoor, Nathalie Djurberg, Hans Berg, Jakob Kudsk Steensen et Mali Arun, les œuvres submergent le spectateur dans des narrations introspectives et des dystopies subconscientes fidèles à la perspective de chaque artiste.

*Obtenez 50% de rabais sur votre entrée en vous procurant un billet pour Cadavre exquis. Un courriel vous sera envoyé une heure après l'achat pour profiter du rabais. Achats en ligne seulement, certaines conditions s'appliquent.

Into Yourself, Fall, réalisée par Anish Kapoor, produite par Acute Art (Royaume-Uni, 12 minutes, sans dialogue)

Première œuvre de réalité virtuelle d’Anish Kapoor, Into Yourself, Fall fait voyager le visiteur dans le corps humain en lui donnant la sensation de «tomber en lui-même». L’œuvre cherche à simuler le vertige par la représentation d’un labyrinthe qui sillonne l’intérieur de soi.

It Will End in Stars, réalisée par Nathalie Djurberg et Hans Berg, produite par Acute Art (Allemagne, 12 minutes, anglais)

It Will End in Stars est une expérience de réalité virtuelle immersive qui marie les personnages sculptés distinctifs de Nathalie Djurberg avec des dessins au fusain, des textes et une trame sonore troublante signée Hans Berg.

Aquaphobia, réalisée par Jakob Kudsk Steensen (Danemark, 4 minutes, anglais)

Aquaphobia utilise la réalité virtuelle pour connecter les paysages psychologiques intérieurs avec des écosystèmes extérieurs. L’expérience est inspirée par l’aquaphobie comme point d’entrée pour transformer les perceptions de notre relation envers les changements climatiques.

Mutatis, réalisée par Mali Arun, coproduite par Good Fortune Films & Seppia, MK2 Films (France, 12 minutes, anglais)

Mutatis explore une frontière diffuse entre images scientifiques et mythologiques de paysages organiques et humains. La nuit, des hommes étranges en costume blanc pénètrent dans un jardin botanique. On y trouve le corps inanimé d’une jeune femme.

> À découvrir

Vous aimez l'art et la culture?

Abonnez-vous à nos publications!