26janv.

Film

Drame réalisé par Zacharias Kunuk, avec Benjamin Kunuk, Karen Ivalu et Jonah Qunaq

19h30
11,75$ (aînés et étudiants: 9,50$)
Taxes et frais inclus

Où: Espace B (2e étage)

CANADA | VERSION ORIGINALE: INUKTITUT | SOUS-TITRES: ANGLAIS

Il y a 15 ans, il remportait la Caméra d’or à Cannes avec son premier film, Atanarjuat, la légende de l’homme rapide. En 2006, son second long métrage, Le journal de Knud Rasmussen, était présenté en ouverture du TIFF. Le cinéaste inuit Zacharias Kunuk est désormais de retour avec une troisième œuvre, Maliglutit, coréalisée par Natar Ungalaaq. Inspiré du western La prisonnière du désert, signé par John Ford en 1956, leur film se présente comme un récit de vengeance complètement différent : un Inuit et sa bande de maliglutit («adeptes») parcourent les terres stériles de l’Arctique en quête des maraudeurs qui ont saccagé sa maison et kidnappé son épouse. Comme chez Ford, Maliglutit de Kunuk porte sur les répercussions de la violence. En effet, il remet en cause les actions de ces chasseurs qui semblent agir de plus en plus comme ceux qui ont détruit leur famille. Mais à mille lieues du célèbre film des années 1950, Kunuk soulève des questions sur l’idéologie colonialiste du genre western et sur la justice dans un monde qui est, de toute évidence, injuste. Avec ce conte aussi intemporel que le paysage dans lequel il se dénoue, le plus important cinéaste inuit du Canada nous livre un nouveau classique.

Réalisateur: Zacharias Kunuk
Distribution: Benjamin Kunuk, Karen Ivalu, Jonah Qunaq
Année: 2016
Durée: 94 minutes
Classement: en attente

tiff.net

Crédit photo: Canada’s Top Ten

> Nos suggestions d’événements