5mai

Conférence

Assurer la pérennité des nouvelles formes de documentaires.

Prix du billet (taxes et frais non inclus):

Prévente:

Adultes: 250$ / Étudiants et aînés (65 ans et plus): 225$
*Jusqu’au 14 avril, 11h

Plein tarif:
Adultes: 300$ / Étudiants et aînés (65 ans et plus): 270$

Tarif réduit à l’achat de quatre billets ou plus:
Adultes: 270$ / Étudiants et aînés (65 ans et plus): 225$

Une pièce d’identité sera exigée à l’entrée pour tout billet à tarif réduit.
Le prix d’entrée inclut le petit-déjeuner, le lunch, les panels et la conférence, en plus de l’accès à l’exposition en cours. À noter que la conférence aura lieu en anglais.

Une conférence d’une journée pensée et organisée par le MIT Open Documentary Lab et Phi, en collaboration avec IDFA DocLab et le Netherlands Institute for Sound and Vision. 

Acheter un billet

Plateformes instables, technologies en constante évolution et priorités d’investissement changeantes: voilà les nouvelles normes du secteur des médias d’aujourd’hui. Alors que les regards se tournent vers la prochaine innovation importante, des jeux et œuvres d’art numériques, des grands reportages interactifs et des webdocumentaire produits il y a à peine cinq ans sont confrontés à l’obsolescence.

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) Open Documentary Lab et Phi proposent une conférence multidisciplinaire d’une journée pour discuter de la question urgente qu’est la disparition des documentaires numériques. Que conserve-t-on et qui en décide ainsi? Du point de vue de la préservation, quel genre d’artéfact est un documentaire interactif? À quels types d’obsolescence ces formes de documentaires, souvent connectées à un réseau et dépendantes d’une plateforme, sont-elles confrontées dans des environnements technologiques, culturels, voire juridiques, qui évoluent rapidement? Comment les organismes sans but lucratif, les agences de presse et les spécialistes des médias indépendants peuvent-ils gérer les plateformes technologiques en constante évolution et les dépendances des interfaces de programmation d’applications et des systèmes d’exploitation externes? Quelles devraient être nos attentes à l’égard des institutions culturelles, des gouvernements et des entreprises technologiques à but lucratif en ce qui a trait à la survie de notre culture numérique? Compte tenu des stratégies de préservation actuelles – l’émulation, la migration et la reconstitution – comment pouvons-nous garder un souvenir et une trace de ces artéfacts que nous ne pouvons pas sauvegarder?

Nous allons réunir des leaders mondiaux affiliés à des organismes de médias et d’arts, à des bibliothèques, à des instituts d’archives, à des entreprises de jeux et de technologies ainsi qu’à d’autres initiatives pour aborder ces questions et apprendre non seulement les uns des autres, mais aussi de nos tentatives de préservation antérieures, en plus de soulever et d’affronter collectivement les défis uniques que posent les documentaires dans un contexte de médias numériques sans cesse changeants et souvent exclusifs.

Ironiquement, l’ère de l’information numérique risque de perdre sa mémoire, de manières qui étaient impensables dans le passé analogique. Pour ne pas perdre un chapitre important de l’histoire des documentaires interactifs, participatifs et localisés, nous devons agir maintenant.

Pour réfléchir à ces questions et à d’autres tout aussi importantes, des leaders mondiaux de tous horizons numériques seront réunis au Centre Phi:

  • Professeur William Uricchio, du MIT Open Documentary Lab
  • Rick Prelinger, de Film & Digital Media
  • Patricia Falcao, du Tate
  • Nancy McGovern, de MIT Libraries
  • Chance Coughenour, de Google
  • Marianne Lévy-Leblond, de ARTE France
  • Erwin Verbruggen, du Netherlands Institute for Sound and Vision
  • Jason Scott, de Internet Archive
  • Christiane Paul, de la New School (School of Media Studies) et du Whitney Museum of American Art
  • Brett Gaylor, de Mozilla
  • Caspar Sonnen, de IDFA
  • Henry Lowood, de la Stanford University
  • Katerina Cizek, du MIT Open Documentary Lab (Co-Creation Studio)


D’autres intervenants s’ajouteront à la liste au cours des prochaines semaines. Notez que la conférence aura lieu en anglais.

S’appuyant sur l’héritage d’innovation médiatique du Massachusetts Institue of Technology (MIT) et son profond engagement envers l’information ouverte et accessible, le MIT Open Documentary Lab rassemble des conteurs, des technologues et des universitaires pour explorer de nouvelles formes de documentaires qui mettent l’accent sur la narration collaborative, interactive et immersive. Du point de vue du Lab, le documentaire est davantage un projet qu’un genre lié à un moyen d’expression particulier: le documentaire offre des façons d’explorer et de représenter le monde, d’y participer de façon critique. Il explore les possibilités des nouvelles technologies et des nouvelles techniques en vue d’améliorer le projet documentaire en incluant de nouvelles voix, en racontant de nouvelles histoires et en touchant de nouveaux publics.

Le Lab est un centre de recherche documentaire qui offre des cours, des ateliers, un programme de boursiers, des exposés publics et des conférences; il lance des projets expérimentaux et met au point des outils, des ressources, des rapports et des discours critiques. Ces activités, ainsi que les partenariats avec des artistes, des journalistes, des technologues et des créateurs de médias qu’elles ont favorisés, visent à repousser les limites du documentaire et à accroître l’effet et la portée de la narration réaliste novatrice. À l’instar des initiatives du MIT en matière de didacticiels et de logiciels ouverts, l’Open Documentary Lab est inclusif, collaboratif et déterminé à partager les connaissances, les réseaux et les outils. « Ouvert » dans son interprétation des formes et des possibilités du documentaire, le Lab est un catalyseur, un partenaire et un guide pour anticiper l’avenir de la narration réaliste.

Vous aimez l'art et la culture?

Tenez-vous informé avec notre infolettre.

J’aimerais recevoir l’infolettre du Centre Phi, qui comprend à la fois des nouvelles et des offres promotionnelles. Et je considère être pleinement avisé que je peux, à tout moment et en un seul clic, décider de ne plus la recevoir.