24févr.13juin2021

Événement spécial

Événement passé

Interagissez avec les créations de 10 artistes locaux en résidence

Billets:

Entre 10 et 30$
La valeur du billet est selon votre discrétion. Taxes non incluses.

Gratuit pour les 12 ans et moins.
*Sur place, seulement le paiement par carte de débit ou crédit est accepté.

Heures de représentation (départs à chaque heure):

Mercredi, jeudi et dimanche: 11h à 19h
*Le dernier départ se fait à 18h

Vendredi et samedi: 11h à 21h
*Le dernier départ se fait à 20h

Durée de la visite: 1h

Lieu: Espace D, 4e étage

Entrée:
315, Saint-Paul Ouest
Montréal (Québec)
H2Y 2M3

**Veuillez noter qu'il y a (1) œuvre en réalité virtuelle et qu'elle n'est pas recommandée pour un public de 12 ans et moins.

Le parcours Lignes parallèles est le couronnement d’un processus de création singulier auquel 10 artistes se sont livrés durant 60 jours de résidence virtuelle en 2020, se mettant à nu face au public, l'invitant à être témoin, parfois même à intervenir à chacune des étapes menant aux œuvres. Ces dernières ont fait l’objet d’une exposition numérique présentée à l'été 2020, qui met en lumière chacun des lauréats et sa démarche artistique. Ladite exposition demeure accessible sur notre plateforme.

Les artistes qui ont participé à la résidence virtuelle en 2020:

  • Gauche/Droite (Catherine D’Amours et Nicolas S. Roy), Ça va/It’s ok.
  • Philippe Dubost, Caligram
  • Marilou Lyonnais Archambault, DATA EYES: Plier des sites Internet
  • Philippe Collard, Interludes
  • Naghmeh Sharifi, Souvenirs to Nowhere (Souvenirs vers nulle part)
  • Connor Willumsen, Video Chat Portraits
  • Adam Basanta, Artist Survival Station
  • Justin Wright, Drone Garden
  • Dayna McLeod, Restless
  • Lexis (Alexis Charpentier), Sonoramas pour le moment présent

 

Ce que la presse en dit

À constater la diversité des explorations mises en œuvre, on peut parier que cette expérience ne sera pas un unicum; la formule risque en effet de faire légion tant elle semble riche de possibilités.

- Marie Claude Mirandette, Vie des Arts

Lignes parallèles est en somme doublement innovant en ce qu’il propose une solution pertinente au confinement et à la mise en veille de la culture tout en transformant l’objet naturel des expositions.

- Dominique Sirois-Rouleau, Esse

 

Du virtuel au physique

Vous voilà maintenant au point culminant de cette résidence. L’exposition numérique se transpose désormais dans nos lieux physiques pour vous faire vivre une expérience saisissante, dans un décor enchanteur, qui vous fera oublier le temps d’un instant, l'agitation du quotidien. Une fois franchi les portes de l’espace D au 4e étage du Centre PHI, laissez-vous transporter dans un parcours multisensoriel, mêlant poésie et imaginaire.

Une expérience ludique et interactive

Vous ressentez le besoin de vous divertir, de vivre quelque chose de nouveau et d’excitant ? Venez découvrir cette expérience immersive lors de laquelle vous retrouverez votre âme d’enfant, naviguant entre les différents univers marqués et personnels à chaque artiste qui ne manqueront pas de vous surprendre, de vous faire sourire et de vous faire réfléchir. Tenez-vous prêts à être dans l’action. Soyez curieux et attentif à l’environnement qui vous entoure. Appropriez-vous l’espace, décodez les messages qui se cachent derrière chaque mur. Faites de ce parcours d'œuvres étonnantes, votre terrain de jeu duquel vous ressortirez plus légers et revigorés.

Une scénographie surprenante

Créez votre propre itinéraire dans ce parcours rocambolesque dans lequel chaque volume abrite une mise en scène originale et unique, qui vous plonge dans une atmosphère intime et particulière et suscite en vous une humeur, une sensation, un état d’esprit, distincts. Imprégnez-vous des interprétations du confinement perceptibles dans chacune des œuvres. Ressentez les émotions qui résonnent au détour de chacune des allées. Explorez l’idée d’être « seul ensemble » à travers cette scénographie expérientielle qui évoquera en vous des souvenirs et sentiments de déjà-vu de cette période qui nous marquera à jamais.

Durée du parcours et horaires de départ:

Faites votre choix parmi les horaire de départ suivants: 11h, 12h, 13h, 14h, 15h, 16h, 17h.

La durée du parcours est d'une (1) heure.

Un environnement sécuritaire pour les visiteurs et les équipes de PHI

Afin d’assurer la sécurité et le confort de notre communauté, nous avons suivi soigneusement le protocole sanitaire élaboré par les autorités de santé publique.

Nous vous recommandons fortement de prendre connaissance de notre politique de santé et de sécurité.

Joignez-vous à PHI pour soutenir les artistes locaux

Vous ne pouvez vous déplacer afin de découvrir les œuvres d’artistes locaux présentées au Centre PHI ou peut-être résidez-vous dans une autre province ou un autre pays? Vous désirez tout de même manifester votre soutien aux programmes de résidences d’artistes initiés par PHI? Faites votre contribution ici.

Les programmes de résidences d’artistes PHI sont des accélérateurs et pépinières de talents qui offrent le soutien et l'accompagnement nécessaires aux artistes locaux aux fins de développement de leurs carrières et du rayonnement de leurs projets respectifs.

La première résidence virtuelle de PHI

Mesurant l'impact de la pandémie sur la communauté artistique locale, PHI a souhaité prêter main-forte aux artistes montréalais en mettant son expertise et son savoir-faire à profit. De cette volonté est née la première résidence virtuelle au Canada qui a vu le jour durant le premier confinement, permettant ainsi aux artistes d’exercer leur libre arbitre à travers la création comme moyen de recherche, d’expression et d’action.

Durant 60 jours, les artistes sélectionnés par un jury constitué de membres de PHI ont porté un regard sur la solitude partagée donnant lieu à des œuvres personnelles, émanant de l'imagination, du vécu et de l’interprétation individuelle des circonstances inhabituelles auxquelles ils se sont heurtés collectivement. Ils ont documenté leur processus créatif sur une base quotidienne. Découvrez les coulisses de leur création ici.

Ça va/It’s ok, Gauche/Droite (Catherine D’Amours et Nicolas S. Roy)

Citant la fameuse phrase Ça va bien aller, l’installation prenait originellement la forme d'une extension pour le navigateur Chrome: en s’insérant dans notre expérience du web, l’univers graphique imaginé amène un peu de légèreté dans le contenu au quotidien.

Caligram, Philippe Dubost

Caligram nous permet de faire s’entrechoquer des textes dans l’espace physique pour former de nouvelles configurations abstraites, nous invitant à témoigner de nos expériences du confinement. L’œuvre se veut une manière de réanimer les espaces qui nous entourent.

DATA EYES: Plier des sites Internet, Marilou Lyonnais Archambault

Avec DATA EYES, l’artiste rematérialise notre expérience du web en documentant une série de pliages de papier sur lesquels sont projetés des captures d’écran. Internet forme ainsi un espace résolument matériel: le geste s’inscrit comme une résistance face à notre aliénation technologique.

Interlude, Philippe Collard

Pendant les 60 jours de la résidence, Philippe Collard proposait au public d’assister à ses séances d’écriture diffusées en ligne. Ces séances révélaient le processus de création et de révision d’Interlude, roman rédigé par l’auteur. L’installation qui en découle évoque le processus d’écriture.

Souvenirs to Nowhere (Souvenirs vers nulle part), Naghmeh Sharifi

Souvenirs to Nowhere montre des fragments du quotidien de Naghmeh Sharifi à travers lesquels se forme une intimité mélancolique, reflet du temps passé à la maison au printemps. Les œuvres sont obtenues en appliquant des solvants sur des surfaces couvertes de bleu de Prusse.

Video Chat Portraits, Connor Willumsen

Video Chat Portraits présente une série de dessins exécutés lors de séances menées en ligne: le projet a pris une dimension relationnelle au cours de la résidence. Les dessins intègrent les glitch des plateformes de visioconférence, rappelant l’expérience d’une conversation sur ces plateformes.

Artist Survival Station, Adam Basanta

Artist Survival Station est une œuvre dans laquelle pousse une variété de micropousses comestibles, qui furent distribuées à des collègues pendant le confinement. Dans sa présentation au Centre PHI, l’œuvre est la responsabilité d’employé.e.s qui veilleront au maintien de la sculpture.

Drone Garden, Justin Wright

Drone Garden est un environnement proposant une nouvelle manière d’écouter et d’être ensemble. L’œuvre permet d’entendre une composition originale de 25 musiciens, spatialisée pour l’environnement virtuel: en vous déplaçant, vous pourrez explorer les textures créées par la juxtaposition d’instruments.

Restless, Dayna McLeod

L’artiste a documenté ses troubles du sommeil à l’aide d’une caméra placée au pied de son lit. Restless est une œuvre qui résulte de cette démarche. Une partie est présentée à l’extérieur à la tombée du jour, proposant un brouillage entre l’intimité du sommeil et la nature publique de l’activité artistique.

Sonoramas pour le moment présent, Lexis (Alexis Charpentier)

L’œuvre nous invite à explorer, par le collage musical, trois émotions qui se sont installées dans notre quotidien depuis le début de la pandémie. Lexis vous recommande de les écouter lors de marches: les pièces incitent une redécouverte des espaces qui nous entourent.

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires