5mai31mai2014

Exposition

Événement passé

DHC/ART présente: une installation sculpturale sur l’homme et l’impact environnemental de l’extraction de pétrole dans les sables bitumineux de l’Alberta

Lundi au samedi: 12h à 18h
Entrée libre

Où: Espace C (2e étage)

Power 2: Heart Lake as seen through the eyes of Manley Natland

Dans les années 1950, un géologue américain du nom de Manley Natland a conçu le projet de séparer le pétrole du sable à l’aide d’explosions nucléaires souterraines. Ce processus controversé, motivé par l’obsession et la cupidité, est maintenant devenu l’un des grands enjeux à diviser l’opinion publique au Canada et à intéresser aussi bien Barack Obama que Neil Young. L’installation sculpturale de Robyn Moody se compose de centaines d’engrenages en mouvement configurés pour produire la forme du lac Heart. Il s’agit de la deuxième œuvre d’une série qui suscite une réflexion pertinente sur l’impact humain et environnemental des sables bitumineux de l’Alberta. Le profil du lac Heart a été choisi non pas en raison d’un effet environnemental à s’y être produit, mais pour son nom. Le "coeur" comme une chose qui soutient la vie, une chose vulnérable dont la destruction signifie la fin de la vie.

L’exposition fait partie de la Biennale internationale d’art numérique et est une co-présentation entre DHC/ART, le Centre Phi et BIAN.

À propos de Robyn Moody:

Robyn Moody vit à Calgary, en Alberta, où il est chargé de cours au département d’arts médiatiques et de technologie numérique (MADT) à l’Alberta College of Art and Design. Au cours des dix dernières années, son œuvre a fait l’objet d’expositions au Canada et en Europe. Il était en lice pour le Prix artistique Sobey en 2010 et 2012.

À propos de la Biennale internationale d'art numérique (BIAN):

La Biennale internationale d'art numérique (BIAN) est une grande exposition, ponctuée de vernissages et d’événements spéciaux, qui propose un parcours artistique entièrement dédié à l’art numérique. Elle réunit les grands lieux de la création contemporaine à Montréal et propose une palette éclectique d’œuvres et d’artistes contemporains, locaux et internationaux.

Cette deuxième édition, qui se déroule du 1er mai au 19 juin 2014, est consacrée au thème de la PHYSICAL/ITÉ. Les œuvres présentées exacerbent l’expérience polysensorielle du corps, explorent les potentialités cachées ou oubliées de ce dernier et questionnent la tension ou l’harmonie entre perception et cognition pour générer un dialogue intime entre réel et fiction.

La BIAN s’inscrit dans le Printemps numérique 2014 de Montréal, une initiative de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal.

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires