27mars12août

Exposition

Entrée libre

Un récit immersif sur le chemin Roxham, fragment de frontière où l’on arrête et où l’on accueille à la fois. Installation photographique présentée en marge de l'exposition Particules d'existence.

Heures d'ouverture:
Lundi: fermé
Mardi: 10h à 21h
Mercredi: 10h à 17h
Jeudi et vendredi: 10h à 21h
Samedi et dimanche: 10h à 17h

Entrée libre

Où: Espace Plateau (1er étage)

Le photographe Michel Huneault documente l’interception de demandeurs d’asile passant des États-Unis vers le Canada et leur quête confuse d’un lieu sûr.

– Stop ! Si vous faites un pas de plus, vous serez arrêtés.

– Je sais, je suis désolé. Vous devez nous aider ; nous entrons.

Début 2017, les arrivées de demandeurs d’asile grimpent en flèche à Roxham. Ce chemin tranquille entre les États-Unis et le Canada devient le point d’entrée irrégulière le plus emprunté au pays.

Roxham nous place au cœur de l’interception de ces individus par des agents de la Gendarmerie royale du Canada. Témoin de 180 tentatives de passage entre février et août 2017, Michel Huneault en rapporte d’abord un récit photographique et sonore puis une expérience en réalité virtuelle.

Sur les photos, les demandeurs d’asile se découpent en silhouettes composites. Des tissus se superposent à leur identité, préservant leur anonymat. Ces textures sont tirées d’une autre série du photographe, prise lors de la crise migratoire de 2015 en Europe.

À Roxham, tout comme dans l’expérience immersive, la frontière est invisible, la confusion est palpable et les émotions fusent. La migration, une décision avant tout intensément intime, se propulse au cœur des débats publics et politiques. Le lieu devient vite symbolique, il incarne les tensions entre la responsabilité internationale d’accueillir et le devoir de protéger un territoire national.

Roxham, un chemin de dix mètres de large, se fait microcosme des crises mondiales. Une expérience humaine pour comprendre cette quête confuse d’un lieu sûr.

Les œuvres photographiques sont accompagnées de trames auditives. Des écouteurs sont disposés à travers l'exposition. L'œuvre de réalité virtuelle Roxham fait partie de l'exposition Particules d'existence et peut être expérimentée à l'achat de billets.

Michel Huneault

La pratique de Michel Huneault conjugue la photographie documentaire et les arts visuels contemporains. En plus de l’image fixe, il recourt à des éléments immersifs, avec un parti pris humaniste et intimiste.

Avant de se consacrer entièrement à la photographie à partir de 2008, il a travaillé plus d’une dizaine d’années en développement international, une carrière qui l’a mené dans une vingtaine de pays, dont l’Afghanistan, où il a passé une année entière à Kandahar. Il détient une maîtrise (M.A.) en études latino-américaines de l’Université de Californie à Berkeley, où il fut un «Rotary Peace Fellow» se penchant sur le rôle de la mémoire collective à la suite d’un traumatisme de grande ampleur. D’abord à Berkeley puis à New York, il a été élève et assistant du photographe Gilles Peress de l’agence Magnum.

Aujourd’hui, Michel Huneault s’intéresse toujours au développement, aux traumatismes, à la migration ainsi qu’à d’autres réalités géographiques complexes. Ses projets se construisent en plusieurs chapitres, s’imbriquent sur plusieurs années et sont diffusés sur des plateformes complémentaires, des médias traditionnels aux espaces d’art contemporain.

Son travail de longue haleine sur la tragédie de Lac-Mégantic a remporté en 2015 le prix Dorothea Lange-Paul Taylor, puis est paru l’année suivante sous le titre La longue nuit de Mégantic chez l’éditeur néerlandais Schilt. En 2016, le R. James Travers Foreign Corresponding Fellowship lui a permis d’approfondir ses recherches sur les enjeux migratoires. La même année, le projet Post Tohoku, sur l’après-tsunami au Japon, a été nominé pour le prix Pictet 7 et a été récompensé d’un prix Antoine-Desilets. Son travail a notamment été présenté au Japon, aux États-Unis, au Canada et en Suisse. Michel Huneault vit à Montréal et a reçu le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, ainsi que du Conseil des arts du Canada.

Vous aimez l'art et la culture?

Abonnez-vous à nos publications!