29févr.

Événement spécial

Entrée libre

18 et +
Portes: 21H
Entrée libre

*L'entrée se fera via la porte située au 315 Saint-Paul Ouest

Une installation artistique participative à l'occasion de la 17e édition de la Nuit blanche à Montréal

Ce qui nous rend plus rapides ne nous rend pas plus forts

Simulation/Accélération est une représentation scénique et interactive du cycle infini de l’hyperconnectivité, menant elle-même à l’hyperconsommation, et inversement. Alimenté par la souveraineté numérique et l’angoisse de ne pas être là au bon moment, le système contemporain n’a de cesse d’accélérer le désir de consommation à une vitesse exponentielle.

C’est à cette réflexion interactive que le visiteur va prendre part, sur plusieurs sites du Centre Phi. Une expérience multi-sensorielle consistant en un assemblage d’art numérique, de réalité augmentée, d’objets physiques et un habile jeu de projections sur fond vert. Une équipe de jeunes acteurs en costumes verts (Roxane Azzaria, Jobel Simo-Paris, Dorianne Lens-Pitt, Julie Boissonneault, Laurent Simard, Parfaite Ségolène Moussouanga, Elodie Bégin, Pauline Benguigui), interagissant avec le visiteur, donne corps à cette épopée de la frénésie contemporaine.

Le serpent se mord la queue. Tout comme Internet et les plateformes numériques nous offrent une simulation de la vie réelle par écrans interposés, voici leur reproduction dans la vie réelle. Voir puis être vu, puis se voir être vu. Agir, puis subir. Dans ce tableau immersif disparaît la frontière entre actes et conséquences, en un ballet où spectateurs et performeurs échangent leurs rôles. Ou quand la réflection mène à l’action.

Programmation

La vie sur écran vert

Dans cette installation d’environnements immersifs sur fond vert, Phi propose d’explorer l’esprit du troisième millénaire. Un enchevêtrement irrévocable d’hyperconnectivité, de capitalisme numérique et de dégradation environnementale généré par l’action humaine collective. Entourés de projections sur grands écrans, les participants verront leurs gestes capturés et retransmis simultanément dans l’enceinte du Centre. La vidéo est ensuite diffusée et truquée, dérivée, par la magie de l’écran vert et des accessoires. Ce qui se trouve hors scène constitue désormais le matériau qui doit être vu: un jeu absurde portant sur l’existence à l’intérieur d’une simulation, une représentation de l’activité humaine collective, qui amplifie le coût environnemental et humain.

En musique

DJ NDN: Ian Campeau est l’un des pionniers de la musique électronique indigène de style Electric Powwow, ou Powwow-Step. Étant l’un des co-fondateurs et ancien membre du groupe A Tribe Called Red (ACTR), il a tourné mondialement à Coachella, Bonnaroo, Afropunk et Glastonbury. Avec une combinaison puissante entre art et activisme, ce DJ utilise sa notoriété pour parler des problèmes liés au racisme, à la violence basée sur le genre et aux maladies mentales. Il est Ojibwe et Anishinaabe, des Premières Nations Nipissing.

Zandoli II: Ce duo multidisciplinaire basé à Montréal est composé de Tonton Osman & GLOWZI. Ils mêlent EDM et l’Afro house.

Sies Marlan: Le projet musical d’Anne Bertrand, DJ montréalaise dont les sets abordent une house hypnotique imprégnée de boucles trance soutenues.

Juju Le Moko: Ce DJ explore les sonorités électroniques rave et les rythmes afro-caribéens. Le tout est propulsé par le tempo percutant de sa boîte à rythmes TR-808.

Visuels par VJ Vini Vici

Vert sur vert - performance de mode

Vert sur vert est une performance de mode présentée par Milan Tanedjikov, professeur au Collège Lasalle et fondateur de Lignes de Fuite: un programme de monitorat pour les nouveaux gradués. Cette performance utilise la satire et l’abstraction pour commenter l’état absurde de l’industrie de la mode dans ce monde plus que connecté.

nuitblanche.com

Abonnez-vous à notre infolettre

* Champs obligatoires