1avr.30avr.2016

Installation

Événement passé

Le Centre Phi, en collaboration avec Téléfilm Canada, offre un espace consacré au court métrage canadien. La programmation sera revue chaque mois!

Heures d’ouverture:
Lundi au vendredi: 9h à 17h
Samedi: 12h à 17h
Les soirs de projection dans l'Espace B (2e étage), l’installation demeure accessible jusqu'à l’heure du début de la présentation.

Entrée libre

Où: Espace C (2e étage)

Danny Lennon, commissaire cinéma du Centre Phi et programmateur de Prends ça court!, offre aux curieux une sélection aussi riche que variée. Cinq écrans offrent un choix de deux films chacun.

La programmation d'avril inclut notamment Maurice, de François Jaros, gagnant du prix du meilleur court métrage de fiction au Gala du cinéma québécois 2016 et She Stoops to Conquer, de Zach Russell, gagnant du prix du Meilleur court métrage dramatique aux Prix Écrans Canadiens 2016.

Et pourquoi ne pas profiter de votre visite pour faire un arrêt au Jardin de réalité virtuelle?

Sleeping Giant, de Andrew Cividino (Colombie-Britannique, 17 minutes)

Adam, 14 ans, passe l'été dans une petite communauté sur la rive nord du lac Supérieur.

Nina, de Halima Elkhatabi (Québec, 15 minutes)

À Montréal, Nina se risque à sortir avec ses amis afin d'échapper aux exigences incessantes liées à son statut de mère adolescente.

Zsofika, de Maxime-Claude L'Écuyer (Québec, 15 minutes)

Un homme revient chez lui après avoir consacré sa vie à la guerre.

Scarlet, de David Latreille (Québec, 11 minutes)

Une méduse doit être mutilée pour atteindre l’immortalité. Ressenties de l’intérieur et de l’extérieur, les blessures sont intemporelles.

La Voce, de David Uloth (Québec, 22 minutes)

Edgar travaille dans un abattoir de cochons. Il aime chanter l’opéra et il aime Ginette, sa strip-teaseuse adorée.

Imelda, de Martin Villeneuve (Québec, 14 minutes)

Un court métrage humoristique à propos d’une vieille dame très spéciale.

Maurice, de François Jaros (Québec, 12 minutes)

Maurice avait fait une liste: annoncer sa retraite, vendre l’auto, faire une dernière tournée, vider le garage. Puis, mourir dans la dignité.

Le nom que tu portes, de Hervé Demers (Québec, 15 minutes)

Vlace écope d'une suspension. Venu le récupérer à l’école, son père est contraint de l'emmener avec lui sur sa route de livraison.

Atomic Saké, de Louise Archambault (Québec, 32 minutes)

Trois amies dans la vingtaine se retrouvent lors d’un souper.

She Stoops to Conquer, de Zack Russell (Ontario, 16 minutes)

Une artiste de talent-show portant un masque ère dans un bar.

> À découvrir

Vous aimez l'art et la culture?

Abonnez-vous à nos publications!