1févr.28févr.2017

Installation

Événement passé

Le Centre Phi, en collaboration avec Téléfilm Canada, offre un espace consacré au court métrage canadien. La programmation sera revue chaque mois!

Lundi au vendredi: 9h à 17h
Samedi: midi à 17h
Dimanche: fermé

Les soirs de projection dans l’Espace B (2e étage), l’installation demeure accessible jusqu’à l’heure du début de la présentation.

Entrée libre

Danny Lennon, commissaire cinéma du Centre Phi et programmateur de Prends ça court!, offre aux curieux une sélection aussi riche que variée. Des écrans offrent un choix de nombreux courts métrages.

Tous les courts métrages sont présentés en langue originale avec sous-titres, si disponibles.

Grimaces, d'Ian Lagarde et Gabrielle Tougas-Fréchette (Québec, 15 minutes, français, sous-titres anglais)

Anne n’a pas la face facile, le caractère non plus. Alexis salive, prisonnier de leur amitié.

Drame de fin de soirée, de Patrice Laliberté (Québec, 8 minutes, français, sans sous-titres)

1 h 34. Une banlieue enneigée. Jérémie, 24 ans, stationne sa voiture modifiée en face d’un club bondé.

Midwife, de Blake Salzman (Ontario, 23 minutes, anglais, sans sous-titres)

Dans un future dystopique où les femmes meurent rapidement, les survivantes forment un conseil.

Cave of Sighs, de Nathan Douglas (Colombie-Britannique, 11 minutes, anglais, sans sous-titres)

Un rendez-vous anodin est transformé par des circonstances anormales.

Black Cop, de Cory Bowles (Colombie-Britannique, 10 minutes, anglais, sans sous-titres)

Un policier noir est au bout du rouleau. Il relâche ses frustrations sur la communauté privilégiée qu'il a voué protéger.

Apnée, d'Alexis Chartrand (Québec, 20 minutes, français, sous-titres anglais)

Sophie se remet difficilement de sa chute. Elle remonte lentement à la surface parmi les siens.

Mariner, de Thyrone Tommy (Ontario, 19 minutes, anglais, sans sous-titres)

Une recrue de la marine est au bord de craquer lors de ses examens finaux.

Undertow, de Wesley R. Miron (Manitoba, 13 minutes, anglais, sans sous-titres)

Un essai documentaire dans lequel la réalisatrice retrace l’existence de son père, décédé lorsqu’elle avait 12 ans.

E, de Raphaël Ouellet (Québec, 11 minutes, français, sans sous-titres)

Cinq histoires d'oppression, cinq femmes.

If ou le rouge perdu, de Marie-Hélène Turcotte (Québec, 12 minutes, français, sans sous-titres)

If ou le rouge perdu est la traversée d’un imaginaire féminin et universel, un périple encré à pointe fine.

Vous aimeriez venir visiter l’exposition en groupe de six personnes ou plus? Pour que nous puissions vous accueillir dans les meilleures conditions possible, veuillez nous contacter au moins 48h avant votre visite.

> À découvrir

Vous aimez l'art et la culture?

Abonnez-vous à nos publications!